La version de votre navigateur est trop ancienne. Veuillez utiliser les navigateurs Chrome ou Firefox afin de profiter d'une meilleure qualité navigation.

La Collégiale et ses tapisseries

Témoin grandiose ou confidentiel, le patrimoine religieux du Quercy Caussadais est riche et unique,
il vous raconte une histoire et vous invite à sa découverte !

Visiter

La Collégiale Saint Martin

Fleuron du patrimoine de Montpezat-de-Quercy, la collégiale Saint-Martin, édifiée au milieu du XIVème siècle, est un bel exemple de l’architecture gothique méridionale, avec sa nef unique, son chœur à pans coupés et ses huit chapelles latérales… Construite entre 1337 et 1343, grâce à la générosité de Pierre des Prés, l’église Saint-Martin est érigée en collégiale en 1334 et classée Monument Historique en 1840.

Le bien le plus précieux de la collégiale reste avant tout la prestigieuse tenture de chœur composée de cinq panneaux se déployant sur plus de 23 m au-dessus des 26 stalles. Ensemble unique et conservé dans sa totalité, ces tapisseries flamandes du début du XVIème siècle, offertes par Jean des Prés, évêque de Montauban, racontent la vie de Saint-Martin.

La Collégiale est ouverte au public toute l’année en visite libre. Pour les visites guidées, informations à l’Office de Tourisme.

À l’arrière de la collégiale, on peut découvrir ce qui reste du « collège », qui servait d’habitation aux chanoines.

C’est un des rares exemples, dans le Midi toulousain, de maisons canoniales conservées dans leur intégrité.

Un peu d'histoire

Le Cardinal des Prés

Né à Montpezat vers 1280, Pierre des Prés est le fils de Raimond II des Prés, seigneur de Montpezat.
En 1318 il est nommé évêque de Riez, puis archevêque d’Aix.

En 1323, il devient Cardinal évêque de Palestrina, puis Vice-chancelier de ‘Eglise en 1325. Selon sa volonté, Pierre des Prés est inhumé  sous la grande dalle en avant des marches du chœur de sa collégiale de Montpezat.

Les Tapisseries Flamandes

Spécialement conçues pour le chœur de la collégiale...

Ces tentures ont été vraisemblablement installées entre 1517 et 1539, don de Jean des Prés et raconte la vie de Saint-Martin. Les armoiries de la famille des Prés, timbrées de la crosse et de la mitre, ornent chaque panneau des tapisseries exécutées en laine et soie. Les tapisseries ont été restaurées une première fois en 1631, puis une seconde fois vers 1925, enfin en 2001 et tout récemment en 2016.

autres incontournables

  • partager